La gestion des matières résiduelles dans le Nord québécois

Tri manuelBallot de MR

Source : Pierre-Luc Dessureault (2016)

Contexte

La Politique québécoise de gestion des matières résiduelles (PQGMR) et son Plan d’action 2011-2015 prévoit que « Le gouvernement du Québec approfondira ses connaissances sur la gestion des matières résiduelles dans le Nord québécois au cours des cinq prochaines années» (Action 37).

La diversité des communautés, l’implication de plusieurs services administratifs ainsi que les défis particuliers que représente le milieu nordique et donc de la mise en place de la  PQGMR, ont contribué à la création d’un groupe de travail pour les actions en lien avec le nord. Les membres du comité ont convenu de la nécessité de réaliser un portrait de la situation de la gestion des matières résiduelles dans le Nord québécois, ce qui a été effectué dans la phase 1 de ce projet. Le comité a par la suite déterminé  la nécessité d’une recherche complémentaire afin de fournir aux planificateurs locaux et régionaux ainsi qu’aux responsables des communautés les données et recommandations nécessaires à une GMR sécuritaire et efficace (traitement si nécessaire, entreposage, emballage, expédition).

Description du projet

Ce projet consiste donc à réaliser une étude sur la gestion des matières résiduelles dans les territoires nordiques pour des utilisateurs tels le Ministère, les planificateurs régionaux et locaux de gestion des matières résiduelles (GMR) sur le territoire nordique et toute organisation interpellée par ses activités professionnelles sur le sujet (ex. : comité ZIP).

L’étude globale a été divisée en deux phases, la première ayant déjà été complétée par la Chaire en éco-conseil.

Objectifs de l’étude tels que définis par le MDDELCC

Objectif global :

Acquérir des connaissances sur la gestion des matières résiduelles visées par la PQGMR dans les communautés nordiques suivantes, isolées de tout accès routier :

  • le territoire situé au nord du 55e parallèle, incluant les terres de catégories I et II pour les Cris de Whapmagoostui et celles des Naskapis de Kawawachikamach ;
  • le territoire de la municipalité régionale de comté du Golfe-du-Saint-Laurent ;
  • les communautés Innus isolées de tout accès routier, soit Unamen Shipu (La Romaine), Pakuashipi et Matimekosh ;
  • la ville de Schefferville.

Objectifs spécifiques de la phase 2:

  • Recueillir des données manquantes identifiées afin d’acquérir des données utiles pour soutenir les planificateurs dans l’amélioration de leur GMR ;
  • Rédiger un rapport :
    • présentant les données qui auront été colligées et leur analyse, le cas échéant ;
    • proposant des solutions pour diminuer la quantité de matières résiduelles éliminées sur ce territoire, notamment en s’inspirant de l’expérimentation de certaines techniques ou procédés;

Équipe de recherche

Géograhpe, Éco-conseiller diplômé©, M. Sc., Professionnel de recherche et Chargé de cours

Champs d'expertise : Gestion des matières résiduelles, analyse de cycle de vie, inventaire de GES, système de gestion environnementale

Mini CV 


Éco-conseillère diplômée©, M.Sc., ing., coordonnatrice

Champs d'expertise : Événements éco-responsables, rédaction technique, analyse de développement durable

Mini CV


Directeur, professeur titulaire

Champs d’expertise : changements climatiques, biodiversité, analyse de cycle de vie, énergie, environnement et développement durable.

Mini CV