Guide sur le brûlage à ciel ouvert

CCME. (2016). Guide sur le brûlage à ciel ouvert à l’intention des autorités compétentes du Canada (No. ISBN 978-1-77202-025-0 PDF). Le Conseil canadien des ministères de l’environnement.

Résumé de lecture

Ce document présente peu d’information intéressante et nouvelles sur le brûlage dans un LEMN. Il y a peu d’information pertinente pour les besoins de cette étude.  Il vise à :

« […] aider les gouvernements, les municipalités et les communautés autochtones à remédier aux problèmes de qualité de l’air causés par le brûlage à ciel ouvert. Le Guide peut être considéré au besoin comme un outil d’application volontaire ou réglementaire conçu pour remédier aux problèmes associés à la fumée de bois ».

L’information sur comment brûler est à partir de la section 7.3.

« 7.3 Préparation de l’aire de brûlage

  • L’humidité du combustible ainsi qu’un bon mélange air-combustible influent sur l’efficacité de la combustion et sur la quantité de fumée générée. Il faut utiliser un combustible sec dans la mesure du possible. Sinon, tant que l’humidité n’aura pas été évaporée des matières à brûler, le feu ne sera pas assez chaud pour brûler efficacement. En raison de sa forte teneur en eau, la verdure a une combustion plus froide et dégage davantage de fumée. Des piles plus aérées génèrent moins de fumée parce que la flamme y est davantage exposée à l’air. À l’inverse, la saleté retient l’humidité et empêche l’air d’atteindre la matière combustible; le feu, qui se met alors à couver, produit ainsi plus de fumée et devient plus difficile à éteindre. 
  • Un feu d’essai peut permettre d’évaluer le degré d’humidité des matières, l’efficacité de la combustion et la direction de la fumée. Si l’essai semble indiquer que le combustible est trop humide ou que la fumée ne lève pas ou est poussée par le vent vers une zone sensible (école, hôpital, centre d’hébergement et de soins de longue durée, aéroport, espace récréatif, etc.), le brûlage doit être remis à plus tard.
  • Une zone tampon d’au moins 800 mètres peut être nécessaire entre le feu et tout aéroport, hôpital, centre d’hébergement et de soins de longue durée, école, autoroute, parc national, réserve faunique ou autre milieu récepteur sensible.
  • Les matières récupérables et tous résidus non ligneux doivent être retirés des sites de brûlage à ciel ouvert avant le brûlage.
  • Les matières combustibles qui se trouvent le long des clôtures doivent être enlevées pour éviter un feu accidentel.
  • Les exploitants agricoles ne doivent pas brûler de résidus en plastique (p. ex. ficelle et filet à foin) à cause du risque de contamination de l’air, des sols et des récoltes. Les dioxines rejetées par le brûlage des plastiques utilisés en agriculture peuvent contaminer les végétaux et les aliments pour animaux, ce qui entraîne un risque de bioaccumulation dans le gras des animaux d’élevage et ainsi un risque de consommation par l’homme.

[…]

7.6.3.2 Efficacité du brûlage

  • Brûler les combustibles en piles ou en andains. Des piles sèches et exemptes de terre et autres débris dégagent plus de chaleur, favorisant une combustion efficace. L’empilage et l’andainage peuvent se faire à l’aide d’outils mécaniques ou à la main. 
  • Privilégier des conditions sèches pour accroître l’efficacité du brûlage. Prendre note que le risque de propagation du feu est cependant supérieur dans ces conditions.
  • Prévoir des brûlages plus fréquents à faible intensité est parfois plus facile à gérer sur le plan de la sécurité-incendie et donne plus de flexibilité pour remédier aux problèmes associés aux émissions atmosphériques.
  • Brûler tôt au printemps. Dans les zones où le sol est couvert d’herbe ou d’une couche de combustibles herbacés, effectuer le brûlage avant le verdoiement de ces matières combustibles. Cette mesure réduira la quantité d’émissions générées.
  • Brûler en automne. Accomplir les grands projets de brûlage en automne après la chute des feuilles, mais avant la tombée de neige ou de pluie, peut contribuer à réduire le risque d’incendie et faciliter l’extinction du feu.
  • Éteindre rapidement ».

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


5 + = quatorze